Crémation

cremation

De plus en plus de français choisissent aujourd’hui la crémation, que ce soit le choix du défunt ou de la famille. A l’issue de la crémation, plusieurs choix sont alors possibles  :

  • Sceller l’urne sur un monument funéraire ou l’inhumer dans une sépulture
  • Dépôt de l’urne dans un columbarium
  • Dispersion des cendres dans des espaces collectifs prévus à cet effet
  • Dispersion des cendres dans la nature (interdiction dans les lieux publics)

La crémation est autorisée par le Maire de la commune du lieu de fermeture du cercueil. Cette autorisation est délivrée sous présentation :

  • D'une demande écrite de la personne ayant qualité de pouvoir aux funérailles
  • De l'expression écrite éventuelle des dernières volontés du défunt
  • D'un certificat médical attestant que le décès ne présente aucun problème médico-légal et que le défunt n'est pas porteur d'une prothèse cardiaque

Elle doit intervenir dans un délai de 24 heures à 6 jours ouvrables après le décès.

Les cendres peuvent être dispersées dans un jardin du souvenir ou dispersées en pleine nature sauf sur les voies publiques, déposées dans un columbarium, scellées sur un monument ou inhumées dans une concession traditionnelle ou réservée aux urnes. Depuis la loi n°2008 - 1930 - du 19 décembre 2008 (articles 11 à 17), la remise de l'urne à la famille pour conservation n'est plus autorisée. Pour plus de renseignements, aller sur le site Internet legifrance en tapant "cendres funéraires" dans la barre de recherche thématique.